• Recherchez-vous...

Comment lire les rapports de crédit des entreprises de D&B

Tirer le maximum d’information de vos rapports de crédit

Dun & Bradstreet offre un service de rapports de crédit des entreprises depuis plus de 170 ans et, durant toutes ces années, l’explosion des données et de l’information a présenté de nouveaux défis à relever pour comprendre et interpréter ces rapports Nous devons aussi tous nous efforcer de faire plus avec moins compte tenu des limites de notre bande passante. Au bout du compte, il faut être plus efficace avec les ressources que nous avons et les données que nous utilisons pour prendre des décisions, que nous parlions avec un client nouveau ou actuel.

Les rapports de crédit sont un composant clé de la prise de décisions importantes. Il est important de dénouer les fils du mystère entourant ces rapports et de trouver une méthodologie afin d’extraire la valeur de leurs parties les moins communément utilisées.
Bob Porreca, directeur principal des produits, Dun & Bradstreet
 

Dans tous les cas, les rapports de crédit sont un composant clé de la prise de décisions importantes. Il est donc crucial de dénouer les fils du mystère entourant ces rapports et de trouver une méthodologie afin d’extraire la valeur de leurs parties les moins communément utilisées. Ce faisant, nous commençons à améliorer notre capacité à comprendre les données qui, dans certains cas, peuvent sembler nous raconter des histoires différentes. De plus, quelques conseils et outils vous permettront de tout rassembler au moment de prendre de difficiles décisions de crédit.

Dans cet article, nous traiterons de deux thèmes essentiels. Tout d’abord, nous examinerons les différents aspects des données contenues dans un rapport de crédit Dun & Bradstreet typique, en explorant comment les utiliser concrètement. Cela signifie comment trouver la bonne entreprise, comment identifier les déclencheurs de haut risque et d’événement spécial. Les sections sur les données spécifiques traiteront d’histoire, de détails opérationnels, d’associations de société, d’enregistrements publics et de paiements commerciaux. Ensuite, nous explorerons la puissance des scores  Dun & Bradstreet quand vient le temps de donner du sens à nos données et d’acquérir des connaissances sur les clients, actuels et potentiels.

Trouver la bonne entreprise

L’intérêt d’un rapport de crédit n’est pas toujours évident, mais est toujours abondant. Chez Dun & Bradstreet, nous recueillons de l’information de crédit depuis 170 ans, et les renseignements fournis dans nos rapports sont plus approfondis que jamais. Cette série d’articles de blogue vous les fera tous découvrir. Pour le moment, il s’agit de trouver la bonne entreprise.

Repérer la bonne entreprise constitue l’étape cruciale pour vous assurer que vous voyez les bonnes données sur la bonne entreprise. C’est le point de départ, surtout pour l’utilisateur qui est familier avec le processus de recherche d’entreprise de Dun & Bradstreet. Saisissez le nom de l’entreprise que vous cherchez et l’État dans lequel elle se trouve, cliquez sur le bouton de recherche et  voilà, vous avez une liste de correspondances.

Aussi loin que vos résultats de recherche remontent, les plus pertinents figureront au sommet de votre liste, de manière similaire à ce que vous pourriez trouver lors d’une recherche sur Google. Les résultats seront classés de haut en bas, du meilleur au pire. Pour choisir la bonne entreprise à partir de ces résultats, il est important de comprendre quels types d’emplacements sont compris dans la base de données de Dun & Bradstreet. Par exemple, un siège social constitue un emplacement d’affaires ayant des succursales ou des divisions sous sa direction. Le siège social est juridiquement responsable de ces succursales et divisions.

Pareillement, une succursale est fondamentalement un emplacement secondaire d’une entreprise. Elle n’a aucune responsabilité juridique face aux dettes, malgré le fait qu’elle puisse payer certaines dettes. Enfin, nous avons l’emplacement unique, où l’entreprise n’a aucune succursale ou filiale qui s’y rattache. En donnant vos types d’emplacements, vous pouvez mieux choisir les bons résultats à partir desquels produire votre rapport de crédit. Et si vous choisissez une succursale, vous aurez l’option de recevoir le rapport du siège social également. Vous devez toujours choisir le rapport du siège social, car c’est l’emplacement ayant la responsabilité juridique de payer les factures.

Les options de recherche d’emplacement et de recherche de cadre sont aussi des composants importants permettant de trouver le bon rapport de crédit Dun & Bradstreet. Concernant la recherche d’un emplacement, vous tentez de répondre à des questions telles que « Est-ce une véritable entreprise? Quel est le type d’emplacement? D’autres entreprises sont-elles actives à proximité ou à la même adresse? Est-ce un immeuble à logements, même si l’entreprise compte plus de 100 employés à cet endroit? » D’autre part, avec la fonction de recherche de cadre, vous pouvez chercher le nom du directeur d’une entreprise. C’est utile lorsque vous voyez le nom associé à l’entreprise que vous cherchez ou les autres entreprises que cette personne possède ou dirige.

Par exemple, disons que je commence avec une recherche d’entreprise pour Dell et que les résultats ne me satisfont pas. Je tente alors une recherche d’emplacement à l’aide d’une adresse à Round Rock, au Texas et, soudain, j’obtiens six autres entreprises qui ressemblent beaucoup à Dell. Comment puis-je savoir si elles sont liées au profil de Dell que je recherche? La plupart du temps, en utilisant la fonction de recherche d’emplacement, vous trouverez des entreprises additionnelles à celle que vous avez explorée initialement, ou vous trouverez celle que vous voulez parce que le nom que vous aurez saisi a peut-être été raccourci ou est un nom commercial.

Le fonctionnement de la fonction de recherche de cadre est très similaire. Je tape le nom d’un cadre, et toutes les entreprises auxquelles le cadre est associé s’affichent dans les résultats. Donc si je ne peux pas trouver l’entreprise exacte que je recherche, peut-être qu’il existe trois autres entreprises possédées par le même cadre pour lesquelles je peux toujours obtenir les rapports de crédit. Par conséquent, même si vous ne pouvez pas trouver l’entreprise que vous cherchez, vous pouvez toujours obtenir beaucoup de renseignements quant à la manière dont un cadre gère ses entreprises en examinant les rapports de ces filiales concernées. Les fonctions de recherche d’emplacement et de cadre fournissent des renseignements précieux que vous n’auriez peut-être pas découverts autrement.

Qu’arrive-t-il si vous ne pouvez pas trouver l’entreprise que vous cherchez? Un certain nombre de raisons peuvent expliquer pourquoi une entreprise ne s’affiche pas dans vos résultats de recherche. Ce pourrait être un atelier familial dont les propriétaires utilisent des cartes de crédit personnelles. Ce pourrait être une toute nouvelle entreprise. Peut-être avez-vous utilisé le mauvais nom ou la mauvaise abréviation. Si vous avez épuisé toutes les options, y compris les recherches d’emplacement et de cadre, alors vous pourriez commander une enquête. C’est un autre composant sous-utilisé d’un rapport de crédit de Dun & Bradstreet que les utilisateurs peuvent mettre à profit. Les données soumises grâce à cet outil sont vérifiées et validées pour l’entreprise que vous cherchez.

Déclencheurs de risque élevé et événements spéciaux

En plus de trouver la bonne entreprise, et avant de fouiller les détails du rapport, vous devez évaluer les déclencheurs potentiels de risque élevé et les événements spéciaux. Avez-vous un propriétaire trop avide? Pourquoi l’obtention de crédit inquiète-t-elle tant ce propriétaire? Votre service du crédit a-t-il reçu une demande non sollicitée pour une grande quantité d’argent qui nécessitait une approbation le jour même? Le client potentiel a-t-il une date de démarrage douteuse? Vous dit-il qu’il est en affaires depuis 15 ans et, pourtant, vous ne trouvez aucun historique sur Internet pour cette entreprise? Aucun site Web trouvé, aucune information de Dun & Bradstreet, aucune trace de l’entreprise, tous ces problèmes sonnent l’alerte.

Un autre bon exemple, c’est le nom ostentatoire de l’entreprise. Par exemple, Services mondiaux triple A. Ça sonne très bien, mais que fait cette entreprise en réalité? Ça semble presque trop beau pour être vrai. Et du point de vue d’un fournisseur, assurez-vous de voir tous les numéros de boîte postale ou les adresses de résidence en produisant des rapports pour ces références pour vous assurer qu’elles ont du sens. Les paiements commerciaux qui semblent trop beaux pour être vrais pour les clients potentiels d’une certaine taille ou en affaires depuis un certain temps doivent être un signal d’alerte.

Le premier arrêt dans un rapport de crédit pour la plupart des utilisateurs devrait être d’identifier les événements spéciaux qui font qu’une décision rapide est mise de l’avant ou non. D’autres problèmes méritent également votre attention, comme les avis de faillite, les cambriolages, les détournements de fonds, les changements de partenariat, les incendies, les catastrophes naturelles, les changements juridiques, les opérations discontinuées et les poursuites au criminel. Ce ne sont là que quelques problèmes qui peuvent ne pas sembler évidents. Lorsque vous regardez des changements de nom d’entreprise, des changements de propriétaire ou des activités de fusion et d’acquisition, vous devez comprendre si cela implique un changement de la personne juridiquement responsable de payer les factures.

Tout ce qui se trouve dans la section des événements spéciaux d’un rapport de Dun & Bradstreet pourrait être un indicateur de risque potentiel. Le changement d’un nom peut indiquer une tentative pour cacher quelque chose. Le changement de propriété ou de contrôle nécessite une compréhension approfondie concernant la personne avec qui vous faites affaire. Peut-être que l’entité a récemment été acquise par une autre entreprise. À quoi ressemble la nouvelle structure juridique? Une entité juridique séparée qui vous doit de l’argent existe-t-elle toujours ou cette dette a-t-elle été transférée à l’entreprise acquérante?

Il est crucial de comprendre exactement avec qui vous faites affaire, et ces déclencheurs de risque élevé et événements spéciaux fournissent un outil pratique pour acquérir cette compréhension. Il est aussi important de comprendre d’où cette information provient. Les tribunaux de faillites publient de nombreux cas chaque jour, et Dun & Bradstreet couvre entièrement toutes les faillites en se connectant électroniquement à tous les tribunaux métropolitains majeurs et à 3 800 palais de justice et autres emplacements. De plus, le service de nouvelles FirstRain de Dun & Bradstreet canalise des nouvelles directement dans les rapports et produits de Dun & Bradstreet. Et les renseignements qui proviennent directement du client peuvent s’avérer un outil puissant. Vous pourriez être surpris de la quantité de renseignements qui proviennent des  clients de Dun & Bradstreet grâce aux mécanismes intégrés aux produits qui leur permettent de les fournir. De plus, nous comptons sur des sources comme le US Postal Service, les services utilitaires, la Securities and Exchange Commission pour les entreprises publiques et les secrétaires d’État pour vérifier les renseignements d’entreprise.

Renseignements sur les liens historiques, les liens opérationnels et les associations de sociétés

Trop souvent, lorsque je regarde les gens lire et utiliser les rapports de crédit, ils vont directement aux sections des scores, des paiements et des archives publiques de Dun & Bradstreet. Pour ma part, j’aime bien commencer par découvrir qui possède l’entreprise, depuis combien de temps l’entreprise est en activité, s’il y a eu des changements dans la direction, quel est le cheminement du propriétaire dans ce secteur d’activité et quelles sont la taille et la force du groupe de sociétés auquel l’entreprise appartient. J’aime aussi comprendre les bases concernant sa taille, combien d’emplacements elle possède et de quel type, qui sont ses clients, combien elle en a et savoir si c’est une entreprise saisonnière. Alors avant de nous jeter sur les « écrous et boulons », apprenons quelques bases.

Dun & Bradstreet recueille ses renseignements de propriété et historiques auprès des secrétaires d’État, des services de nouvelles de confiance et de la SEC et grâce aux investigations directes au moins une fois par année Ces données contiennent le type d’entreprise et la structure juridique, par exemple s’il s’agit d’une entreprise individuelle, d’une société en nom collectif ou d’une corporation. Vous verrez quand l’entreprise a ouvert ses portes, quand elle a été achetée et le type de propriété actuel, comme qui possède l’entreprise ou le capital-action. De plus, cette section montrera toutes les entreprises associées ou affiliées auxquelles la société est liée. Et les mises à jour telles que les poursuites au criminel et les défaillances d’entreprise survenues dans le passé apparaîtront également dans la section de l’historique.

Également dans les renseignements historiques, la fonction Google Maps est une partie souvent sous-utilisée du rapport de crédit Dun & Bradstreet. Donc, si une entreprise vous dit posséder un entrepôt de 10 000 pieds carrés et que tout ce que vous voyez est un terrain vide sur la carte Google correspondante, cela devrait sonner l’alerte. De plus, les utilisateurs ont un aperçu unique des changements de propriété et de direction d’une société depuis la date à laquelle elle a commencé ses activités. Chaque fois qu’un changement de direction ou de propriété survient, le rapport reçoit une nouvelle date de contrôle actuelle. Chaque fois qu’un changement de contrôle survient dans une entreprise, c’est comme si elle devenait une toute nouvelle entreprise. Si une entreprise a démarré en 1900, mais a subi un changement de contrôle il y a deux ans, en réalité, c’est une entreprise vieille de deux ans.

Les données opérationnelles de Dun & Bradstreet comprennent des renseignements tels que le secteur d’activité, le code de la Classification type des industries et les conditions de vente ainsi que le nombre d’employés, d’installations et de succursales et filiales. Dans cette section, nous répondons à des questions clés, à savoir si vous avez des relations avec d’autres entreprises ou succursales de ce groupe de sociétés. Vous pouvez également évaluer si le chiffre d’affaires correspond au nombre d’employés que l’entreprise déclare dans ses livres. D’autres questions importantes, à savoir par exemple s’il s’agit d’une entreprise saisonnière ou d’un mauvais payeur pendant la saison morte, peuvent aussi trouver réponse grâce à l’exploration des renseignements opérationnels. Parfois, ces renseignements historiques et opérationnels peuvent être négligés, mais il n’en reste pas moins qu’ils sont très importants.

L’association de sociétés est une autre partie cruciale, mais sous-utilisée du rapport de crédit de Dun & Bradstreet. Il s’agit véritablement de savoir « qui possède qui » dans le monde des affaires. Il existe deux scénarios que vous devriez chercher lorsque vous regardez les associations de sociétés. Premièrement, y a-t-il une relation maison mère/filiale dans laquelle une maison mère possède plus de la moitié du capital-action d’une filiale. Dans ce cas, les deux sociétés sont des entités juridiques distinctes, même si la maison mère possède la majorité des parts de la filiale. Si vous faites affaire avec la filiale, la maison mère n’a aucune obligation juridique de l’aider à payer ses factures. Deuxièmement, y a-t-il une relation de siège social/succursale dans laquelle une société basée à un emplacement donné a une relation avec une succursale dans un emplacement différent. Comme la maison mère du premier scénario, les succursales n’ont pas la responsabilité juridique de payer leurs factures. Dans ce cas, nous devons comprendre l’exposition totale que nous avons au niveau du siège social et devons clarifier que le siège social est en effet l’entité juridique avec laquelle nous faisons affaire.

Donc, quand vous regardez ces renseignements, vous devez d’abord évaluer l’exposition totale au niveau du groupe. Dans l’exemple maison mère/filiale, nous évaluons si nous faisons affaire avec plusieurs entreprises qui font partie du même groupe de sociétés. C’est la même chose pour la relation siège social/succursale, où vous faites affaire avec plusieurs succursales. Vous devez comprendre votre exposition totale au niveau du siège social, car cette connaissance peut vous aider à réévaluer les limites de crédit. Il y a des cas où les limites de crédit d’un client ne sont plus conformes parce que vous n’aviez pas compris que vous aviez des limites multiples pour les sociétés ou succursales au sein d’un même groupe de sociétés. Ce renseignement permet aussi la priorisation des recouvrements.

Certaines situations ne sont pas sous le couvert de ce que Dun & Bradstreet appelle l’association de sociétés. Ces situations comprennent les coentreprises et les relations franchise/marchand. Une coentreprise est constituée de deux sociétés distinctes qui s’unissent dans une cause commune, mais qui conservent une copropriété. Une franchise est normalement une entreprise possédée et exploitée par un propriétaire unique, un peu comme un concessionnaire de voitures Ford ou un restaurant McDonald’s. Elle paie un tarif à la société de franchise pour utiliser le nom et tirer profit des autres avantages, mais aucune relation juridique n’existe entre le propriétaire de la franchise et les sociétés Ford ou McDonald’s, pour reprendre cet exemple.

Alors, souvenez-vous que les données sur la propriété, la longévité, l’expérience de même que la taille et les données fondées sur la clientèle peuvent être cruciales pour obtenir une perspective de haut niveau sur l’entreprise et ses propriétaires, avant de creuser les scores, le paiement et les archives publiques.

Archives publiques et paiements commerciaux

Quand je pense au crédit, j’entends encore les vieux filtres du crédit : caractère et capacité. Nous parlons de la capacité d’une entreprise lorsque nous allons dans ses paiements commerciaux et commençons à comprendre sa capacité à payer les factures. Et nous parlons du caractère lorsque nous examinons les archives publiques de l’entreprise. Les privilèges sur biens imposés peuvent indiquer une difficulté à payer. Les jugements peuvent présenter des obligations énormes exceptionnelles. Les poursuites peuvent nuire à la crédibilité.

Certaines grandes sociétés peuvent faire face à des procès frivoles ou authentiques, mais la poursuite peut ne pas être un problème si la société est stable sur le plan financier. Dans le cas d’une faillite, à quoi ressemblait la réorganisation? Était-ce dix cents par dollar? Quatre-vingt-dix cents par dollar? Cela vous donne un aperçu de la rapidité à laquelle une société peut rebondir. Et une grande quantité de dépôts UCC peut indiquer quelque chose qui vaut la peine d’être exploré plus en profondeur lors de vos investigations.

Les paiements commerciaux sont les renseignements les plus importants que les professionnels du crédit peuvent avoir. Dun & Bradstreet a plus de 10 000 participants commerciaux qui fournissent des renseignements sur les comptes débiteurs chaque mois. Ces renseignements commerciaux sont vastes et diversifiés, car nous recueillons des données de plus de 700 secteurs d’activité. Quelque 99,5 % de tous les renseignements commerciaux de notre base de données proviennent de sociétés et de tiers indépendants. Nous rejetons l’autoréférencement de même que les renseignements commerciaux qui viennent de l’intérieur d’un groupe de sociétés.

Dans les données de paiements commerciaux de Dun & Bradstreet, chaque secteur d’activité représente un compte unique pour un fournisseur unique. Ce fournisseur peut apparaître à de nombreuses reprises dans l’historique commercial détaillé. Chaque secteur d’activité peut comprendre jusqu’à 12 points de données ou 12 entrées mensuelles. Chaque ligne représente le sommaire de la manière dont ce compte a été payé ces dernières années. Chaque fois qu’une nouvelle bande magnétique de données commerciales est traitée, la bande précédente est recouverte. Les mises à jour du compte provenant du même fournisseur sont écrasées plutôt que combinées, ce qui vous donne l’information la plus récente.

Les habitudes de paiement commercial par industrie et par taille sont une section souvent négligée dans cette partie du rapport de crédit de Dun & Bradstreet. Cette section donne un résumé de tous les paiements par industrie. Vous pouvez également voir les habitudes de paiement d’une société par montant en dollar étendu. La manière dont elle paie ses grosses comme ses petites factures peut être un renseignement précieux. De telles distinctions vous aident à évaluer comment vous pourriez être payé de manière bien plus détaillée, comparé à comment les autres pourraient être payés.

Au fil des ans, les clients nous disaient que nous ne nous concentrions pas assez sur les petites entreprises, c’est-à-dire sur la façon dont elles paient leurs cartes de crédit d’entreprise, leurs prêts, leurs baux et leurs marges de crédit. Aujourd’hui, les renseignements sur le risque des petites entreprises (SBRI) de Dun & Bradstreet comprennent ces renseignements bancaires puissants. Cela comprend un score de bail, un score de cartes, un score de prêt et des données additionnelles concernant les privilèges. Vous pouvez également identifier les passages en charges. Par conséquent, vous obtenez une image claire de la manière dont elles paient leurs institutions financières. Si votre client potentiel ou votre client paie une banque lentement, il a probablement des problèmes, ce qui indique que des choses bien pires pourraient survenir.

Scores de Dun & Bradstreet

Pendant des années, les professionnels du crédit comptaient sur les données brutes rassemblées dans un rapport de crédit pour prendre des décisions. La manière de payer, les archives publiques dérogatoires, la taille, l’âge, l’histoire, les événements spéciaux, toutes les données dont nous avons parlé. Mais dans le monde d’aujourd’hui mené par le besoin de faire plus avec moins, la fonction de crédit s’est transformée en « score prédictif » pour prendre des décisions plus cohérentes plus rapidement.

Nombre de clients de Dun & Bradstreet ne comprennent toujours pas comment les scores sont créés, ce qu’ils signifient et comment les utiliser. Au fond, nos scores examinent toutes les données brutes dont nous avons discuté précédemment afin de vous aider à faire parler cette information rapidement et efficacement. Des scores différents signifient des choses différentes, mais ils vous aident tous à informer votre processus de décision par rapport au crédit. Un score ne remplace pas le besoin de regarder les données brutes; il complète simplement ces données et les fait parler.

Une fois que vous avez compris les scores, ils deviennent des outils très puissants et faciles à utiliser. Par exemple, prenez la nouvelle Évaluation de la viabilité. L’Évaluation de la viabilité est composée de quatre composants prédictifs : le premier est connu comme étant le score de viabilité, un score à l’échelle qui prédit la probabilité qu’une société ne soit plus en activité dans les 12 prochains mois. Cela comprend le fait qu’elle ferme ses portes volontairement ou involontairement. Le deuxième composant prédictif, la comparaison du portefeuille, évalue la viabilité d’une société comparée à des segments similaires dans le même type d’activités. Par segments, je désigne le nombre de données que nous avons en réalité pour ce type d’activités en particulier. Cela comprend des états financiers et des expériences commerciales.

Le troisième composant de l’Évaluation de la viabilité est l’indicateur de profondeur des données. Pendant des années, les clients de Dun & Bradstreet ont cherché une évaluation rapide pour savoir combien de données Dun & Bradstreet possède pour une entreprise ou une autre. Plus le score est élevé, plus les données utilisées pour créer ces scores sont riches. Et le quatrième composant de l’évaluation est le profil de l’entreprise, qui montre l’âge et la taille d’une entreprise.

L’indicateur de profondeur des données de Dun & Bradstreet vous donne un aperçu du niveau d’information à portée de main pour une entreprise. Un score de « A », par exemple, peut suggérer que nous avons un état financier, tandis qu’un score de « G » peut vouloir dire que nous avons des renseignements de base sur l’entreprise. Évidemment, plus nous avons de données, meilleure sera la prédiction du score. L’indicateur de profondeur des données comprend des indicateurs de risque élevé qui passeront outre les scores de base si nous rencontrons un problème tel qu’une faillite ou une fraude potentielle. Et en plus de l’indicateur de profondeur des données, la section du profil de l’entreprise comprend des classements et des échelles qui mesurent l’âge et la taille de l’entreprise.

Alors, comment prédisons-nous si une entreprise fermera ses portes d’ici 12 mois? Tout commence avec les données démographiques : ventes, nombre d’employées, année de début, années avec la direction actuelle, données verticales de l’industrie, installations et histoire de l’entreprise. Ce sont là tous les problèmes que nous avons examinés dans les données brutes. L’héritage et les données commerciales détaillées, les archives publiques et autres renseignements d’ordre financier signaleront certainement le flux de trésorerie d’une entreprise et sa capacité à rester en activité.

Dès que les données arrivent dans la base de données de Dun & Bradstreet, nous évaluons rapidement si elles se rapportent à une entreprise qui existe déjà dans la base de données ou à une nouvelle entreprise. Grâce à des moteurs d’association sophistiqués, ce processus se déroule rapidement. Ces moteurs d’association nous permettent d’identifier les signaux d’activité à travers le marché, comme l’ajout d’un numéro de téléphone, la retenue des services d’un avocat, l’envoi d’un colis. Ces renseignements ne seront pas nécessairement affichés dans la zone des paiements commerciaux. Pourtant, lorsque vous identifiez ces signaux, ils jouent un rôle significatif lorsque vous n’avez pas beaucoup de renseignements sur une nouvelle entreprise. Fondamentalement, ces signaux fournissent des indicateurs prévisionnels clés qui peuvent être utilisés à votre avantage.

Un autre score important est le score des impayés, aussi connu sous le nom de score de crédit commercial. Il prédit la probabilité qu’une entreprise paie ses factures d’une manière gravement défaillante, soit après 90 jours ou plus. Le score des impayés contient trois échelles. La première est une échelle de classement, de 1 à 5. Un est bien, cinq est mauvais. Une deuxième échelle détaillée graduée de 1 à 100, où 1 représente la plus grande probabilité d’une défaillance de paiement grave et 100 représente la plus faible probabilité. Une troisième échelle, encore plus détaillée, est graduée de 101 à 670. En fait, les trois échelles prédisent la même chose (la probabilité d’une défaillance de paiement grave), mais à des degrés de détail variés selon vos besoins d’affaires.

La force du score des impayés est que nous pouvons voir quand une entreprise d’une certaine taille qui œuvre dans une certaine industrie paie d’une certaine manière. Nous prenons cette information pour formuler les caractéristiques qui nous permettent de voir des entreprises de taille similaire dans des industries et des géographies similaires, et ainsi comprendre en moyenne comment elles paient leurs factures. Lorsqu’on tient compte de données spécifiques comme les archives commerciales et publiques, on obtient un portrait clair de la manière dont l’entreprise se comportera dans l’avenir. En combinant des microfacteurs (comment une entreprise se comporte) avec des macrofacteurs (p. ex. : pressions de l’industrie et géographiques), on obtient des renseignements prévisionnels uniques.

Pour illustrer ce point, supposez que vous avez une entreprise avec des scores indiquant une forte probabilité de défaillance de paiement et une forte probabilité qu’elle ferme ses portes dans les 12 prochains mois. Et supposez que vous avez de l’information disant que ces deux scores s’améliorent. Cela pourrait changer votre décision pour augmenter le crédit, car un score n’est pas statique dans le temps. Il est d’une importance capitale d’évaluer ces scores dans le contexte de la direction qu’ils prennent.

Notre troisième score est le score de tension financière, aussi connu sous le nom de score de défaillance. Il prédit la probabilité qu’une entreprise cesse ses opérations, qu’elle déclare faillite ou qu’elle cesse simplement ses activités sans payer ses créanciers. Lorsque vous passerez ce score en revue pour une entreprise, votre rapport Dun & Bradstreet inclura un commentaire indiquant pourquoi la société a obtenu un tel score.

Le taux de défaillance national est de moins de 1 %. Il est très difficile de prédire la défaillance, car elle peut être le résultat de circonstances imprévisibles, comme une catastrophe naturelle. Généralement, seulement 1 % du portefeuille de la clientèle moyen obtiendra un score de tension financière gravement élevé. Si 1 % ne semble pas beaucoup, c’est encore le double de la moyenne nationale. Ça vaut la peine de se demander : « Et si c’était mon plus gros client? » Si votre seule préoccupation est de savoir comment une entreprise paie, vous passez probablement à côté du portrait général.

En plus de nos trois scores, le Paydex fournit un aperçu historique de la manière dont les entreprises ont payé leurs factures. Ce score dynamique change alors que de nouveaux paiements sont inscrits dans la base de données. Afin de générer un Paydex, nous avons besoin d’au moins trois expériences de deux fournisseurs uniques. Voyez le Paydex comme un résumé numérique du rendement de paiement passé d’une entreprise. Tout comme nos trois scores prévisionnels, nous devons observer les tendances. Dans ce cas-ci, le Paydex offre une tendance de 12 et de 24 mois. Le contexte historique est important pour déterminer si le caractère saisonnier ou d’autres tendances nuisent au rendement de paiement.

Idéalement, vous examinerez tous ces scores et ces éléments de données en conjonction l’un avec l’autre pour arriver rapidement à une décision par rapport au crédit. Qu’est-ce qui constitue un « oui » facile? Qu’est qui est assurément un « non »? Si vous n’êtes pas certain, il est probablement l’heure de plonger plus en profondeur. En approchant ces zones sous-utilisées du rapport de crédit de Dun & Bradstreet d’une manière systématique et cohérente, vous pouvez prendre des décisions plus intelligentes plus rapidement.

 

Nous contacterContactez
Prenons contact
Veuillez remplir ce formulaire et nous vous contacterons bientôt.