Blog Risques & Crédit

Fin de la suspension de l'obligation de demander une procédure d'insolvabilité

|

En cas de surendettement et de cessation de paiement, les entreprises en Allemagne doivent de nouveau déposer une demande de procédure d'insolvabilité. Carsten Ettmann, Senior Business Consultant chez Dun & Bradstreet, nous explique à quoi les Credit Managers et acheteurs doivent être particulièrement attentifs dès à présent.

Malgré la pandémie due au coronavirus et la situation économique tendue qu'elle a engendrée en 2020, le nombre d'entreprises en insolvabilité est en baisse à 16.300 entreprises selon l'office fédéral allemand des statistiques. Ainsi, en somme, il y avait 2.530 entreprises en moins qui ont dû déposer le bilan l'année passée par rapport à l'année précédente.

Le nombre d'entreprises insolvables se situe ainsi à un niveau bas historique. La raison de cette évolution est la suspension de l'obligation de demander une procédure d'insolvabilité.

Déjà début 2020, le gouvernement fédéral allemand avait décidé pour la première fois que les entreprises se retrouvant dans une situation économique critique à cause de la pandémie n'étaient pas obligées de déposer le bilan pour le moment. Ce dispositif a ensuite été prolongé deux fois.

Depuis peu, les obligations normales de demande d'une procédure d'insolvabilité sont de nouveau en vigueur en Allemagne. Par conséquent, les entreprises en cessation de paiement ou surendettées doivent de nouveau déposer le bilan.

Le nombre d'entreprises insolvables va-t-il augmenter maintenant?

Entreprises insolvables en Allemagne 2020© office fédéral des statistiques (Destatis), 2021© Statistisches Bundesamt (Destatis), 2021

„Il est à craindre que le nombre d'entreprises insolvables va augmenter. Il est donc d'autant plus important maintenant pour les entreprises de vérifier de très près la solvabilité de leurs clients et la stabilité économique de leurs fournisseurs”, nous dit Carsten Ettmann, Senior Business Consultant chez Dun & Bradstreet.

Pour cela, les Credit Managers devraient contrôler leurs clients et acheteurs de près et s'appuyer sur des scores fondés pour prendre leurs décisions. Les scores représentent la probabilité des entreprises de remplir leurs obligations financières ou de devoir déposer le bilan. Ils constituent un élément indispensable du système économique allemand et ils ont une grande importance pour les acteurs de l'économie qui accordent des crédits. Les scores et les ratings qui en découlent protègent les entreprises des défauts de paiement d'une part. De l'autre, ils permettent d'accorder des crédits appropriés aux clients qui n'obtiendraient pas de crédits en raison des seules évaluations primaires, subjectives.

Un indice clairvoyant

La pertinence des scores trouve un complément positif dans l'Overall Business Impact. L'Overall Business Impact de Dun & Bradstreet permet de mesurer les effets du covid sur les entreprises. Cet indice est actualisé toutes les semaines. Sont alors prises en compte les dernières tendances comme le nombre de nouveaux cas de covid ou les plans de relance des gouvernements.

„Grâce à l'Overall Business Impact, les Credit Managers et acheteurs peuvent identifier, à l'aide de certains indicateurs sélectionnés, les partenaires commerciaux au bord de l'insolvabilité. Cela leur permet d'agir à temps et d'acquérir de nouveaux clients par exemple ou de chercher des alternatives pour des fournisseurs, avant de voir dégringoler le chiffre d'affaires ou des chaînes de production à l'arrêt à cause de l'insolvabilité d'un client ou fournisseur”, dit Ettmann.

Voici comment est calculé l'Overall Business Impact!

L'Overall Business Impact se compose de deux éléments principaux. Il s’agit du Company Impact Index et du Network Impact. 

Le Company Impact Index est basé sur le risque inhérent de l'entreprise, mesuré au moyen du score et du Paydex®. De plus, le Company Impact Index évalue, entre autres, le risque lié à la branche et au site des entreprises à cause du covid. Ce faisant, le diable se cache souvent dans les détails. Par principe, la branche des pharmacies fait partie des gagnants du covid. Mais si une pharmacie se trouve par exemple près d'un aéroport, elle aura tendance à avoir moins de clients en raison des restrictions au niveau des voyages. C'est ce type d'information qui entre en compte dans l'évaluation économique de l'Overall Business Impact.

En complément, le Network Index tient compte des relations globales entre les acheteurs et les fournisseurs en utilisant des données mondiales du commerce et des expéditions. Cela permet par exemple d'opérationnaliser sous forme d'un indice la dépendance de l'Extrême-Orient et le risque qu'elle entraîne.