Les transformations par l’automatisation dans le domaine financier

Téléchargez le rapport (en anglais seulement)

L’impératif de l’efficacité pour les équipes des secteurs des finances et du crédit

De plus en plus d’entreprises modernes se tournent vers leurs équipes des finances pour donner un sens à leurs données, afin de favoriser leur croissance et leur capacité d’innovation. L’automatisation est de plus en plus utilisée pour améliorer le rendement des affaires sur le plan financier, où les attentes en matière de réduction des coûts et de gestion des risques sont élevées. Quand l’automatisation est réussie les services des finances peuvent consacrer moins de temps aux tâches administratives et plus de temps aux activités stratégiques; conséquemment, d’ajouter de la valeur à leurs rôles. Autrement dit, toute équipe des finances, qui n’adopte pas l’automatisation, prendra du retard.

Dun & Bradstreet a commandé en mai 2019, en partenariat avec la Credit Research Foundation et le Chartered Institute of Credit Management, un sondage auprès de chefs de file dans les secteurs des finances et du crédit au Royaume-Uni et aux États-Unis. Celle-ci visait à cerner la manière dont leurs sociétés utilisent l’automatisation en ce moment, ainsi que les possibilités et les obstacles.

La nouvelle étude de Dun & Bradstreet a révélé que 87 % des répondants estiment que l’automatisation améliorera l’efficacité de la fonction au cours des trois prochaines années, en donnant aux employés plus de temps pour se consacrer à des tâches à valeur ajoutée. Cependant, la plupart des sociétés n’en tirent pas pleinement parti pour l’instant. Bien que 83 % des équipes des finances automatisent au moins une partie de leurs processus, la plupart (62 %) en automatisent moins d’un quart.

Constatations du rapport sur les transformations par l’automatisation

  1. La fiabilité des données et l’intégration sont essentielles à l’automatisation dans le secteur financier.

    La fiabilité des données est le principal facteur de réussite de mesures visant l’automatisation; plus de 67 % des répondants citant cet aspect comme un impératif majeur. L’intégration avec d’autres systèmes (58 %) et le temps consacré aux tâches (47 %) ont également été cités comme des facteurs de succès prépondérants.

    Les principaux obstacles à l’automatisation sont l’intégration de multiples systèmes et outils (32 %), le financement et le budget (26 %) et la gestion de données disparates (15 %).

  2. L’efficacité opérationnelle est un facteur clé des mesures visant l’automatisation dans le secteur financier

    Accélérer la vitesse des processus est l’élément moteur de la nécessité de l’automatisation, selon 68 % des répondants. Viennent ensuite les économies de coûts (55 %).

  3. La plupart des équipes des secteurs des finances et du crédit s’automatisent, mais il reste un énorme potentiel à exploiter.

    Bien que 83 % des équipes des finances automatisent au moins une partie de leurs processus, la plupart (62 %) n’en automatisent qu’entre 0 et 25 %. Un répondant sur cinq a indiqué qu’entre 26 et 50 % de ses processus en matière de finances et de crédit sont maintenant automatisés. Seulement 11 % ont indiqué que plus de la moitié de leurs processus sont automatisés.

    Une fois alimentée par les outils d’analyse et des points de repère, l’automatisation peut réduire les coûts opérationnels, accroître l’efficacité et ouvrir de nouvelles perspectives de croissance pour les équipes des finances en mettant à l’échelle les données provenant de plusieurs sources à la fois et en les regroupant. Les sociétés qui s’appuient sur les données et les connaissances sont 39 % plus susceptibles d’afficher une croissance du chiffre d’affaires de 15 % ou plus d’une année sur l’autre. Pour les chefs de file dans le secteur des finances, l’automatisation doit être plus qu’une « bonne idée » et devenir une méthodologie stratégique pour enclencher le véritable potentiel des humains, des données et des machines.

Méthodologie

En mai 2019, Dun & Bradstreet a recueilli environ 250 réponses par le biais d’un sondage en ligne sur les tendances en matière d’automatisation auprès de chefs de file dans les secteurs des finances et du crédit du monde entier. Parmi les répondants, mentionnons des établissements de gestion du crédit comme la Credit Research Foundation, le Chartered Institute of Credit Management et des participants au congrès de la National Association of Credit Managers en mai 2019, ainsi que les propres clients de Dun & Bradstreet.

Téléchargez l’étude « Les transformations par l’automatisation dans le domaine financier » pour en savoir plus sur certains des défis à relever et des occasions à saisir pour les équipes des secteurs des finances et du crédit.

Téléchargez le rapport (en anglais seulement)