Cyberrisque parmi les principales préoccupations des six prochains mois

Télécharger (en anglais)

Le cyberrisque et l'intelligence artificielle

Le cyberrisque sera une préoccupation majeure des professionnels de la conformité et des achats au cours des six prochains mois. L’adoption de l’automatisation est également une priorité, bien que beaucoup aient des doutes sur leur capacité à mettre en œuvre la technologie avec succès. Celles-ci figurent parmi les conclusions du quatrième rapport de Dun & Bradstreet intitulé « Compliance and Procurement Sentiment Report » (Rapport sur le climat de conformité et d’approvisionnement) conçu pour déceler les problèmes qui ont une incidence sur les professionnels de la conformité et de l’approvisionnement.

Nous avons interrogé plus de 600 professionnels des États-Unis et du Royaume-Uni. Cette quatrième édition mesure le sentiment par rapport à notre référentiel de juin 2018 et aux « Sentiment Reports » précédents publiés en octobre 2018 et février 2019. Ce numéro explore les défis du cyber-risque zones susceptibles de bénéficier de l'intelligence artificielle (IA).

Dans cette étude la plus récente, le sentiment général reste positif et est demeuré constant depuis le dernier sondage, réalisé en juin 2018. Bien que la confiance globale dans leur efficacité actuelle et future en tant que fonction ait diminué, les répondants signalent moins d'inquiétude que la réglementation en vigueur augmentera le risque pour leurs activités au cours des trois prochains mois.

Le défi du cyberrisque

Le cyber-risque est une priorité pour les fonctions de conformité et d’approvisionnement. Ce n’est pas une surprise, étant donné la prise de conscience accrue du risque dans le monde numérique. Pour que les clients et les fournisseurs puissent faire preuve de la diligence appropriée, les professionnels de la conformité et des achats doivent se préparer au cyberrisque. Pourtant, lorsqu'on leur a demandé, 48 % des répondants au sondage n'avaient pas encore mis en œuvre une approche de cyberrisque envers des tiers.

Une partie du défi lors de l’évaluation de la préparation d’un fournisseur face aux cyberrisques réside dans le fait qu’il existe de nombreuses politiques et points de vue divergents sur la meilleure façon de répondre au besoin. En outre, en ce qui touche les cyberrisques, bon nombre des responsables des achats n’ont pas l’expertise nécessaire pour la mise en œuvre.

Quatre principales préoccupations pour les six prochains mois
Résultats de juin : Diligence appropriée client/fournisseur, formation à l’interne afin d’assurer la compréhension des réglementations, surveillance continue fournisseur/vendeur, implantation d’une approche basée sur le risque
Résultats d’octobre : Diligence appropriée client/vendeur, formation à l’interne afin d’assurer la compréhension des réglementations, ESG, surveillance continue fournisseur/vendeur
Résultats de février : Diligence appropriée client/vendeur, formation à l’interne afin d’assurer la compréhension des réglementations, ESG, surveillance continue fournisseur/vendeur
Résultats de mai : Cybersécurité, formation à l’interne afin d’assurer la compréhension des réglementations, diligence appropriée fournisseur

Intelligence artificielle

Alors que les programmes de gestion des risques et de conformité de tiers deviennent de plus en plus complexes et coûteux, les équipes de la conformité et de l’approvisionnement recherchent des solutions permettant l'automatisation. Une technologie comme l'IA peut accélérer les processus d'intégration et de diligence raisonnable tout en réduisant les coûts.

Cependant, l'adoption de l'IA au sein de la fonction de la conformité et de l'approvisionnement ne sera pas résolue rapidement. Plus de la moitié des personnes interrogées pensent que l'IA améliorera l'efficacité, mais 45 % n'étaient pas convaincues qu'elles disposeraient des compétences nécessaires pour utiliser l'IA au cours de la prochaine année. Cela indique que la formation et le recrutement des talents adéquats seront essentiels pour toute organisation de conformité ou d'approvisionnement cherchant à mettre en œuvre l'IA.

Le quatrième « Sentiment Report » a permis de mieux comprendre les défis et les opportunités auxquels font face les professionnels de la conformité et de l’approvisionnement lors de la mise en œuvre de la cybersécurité et de l'intelligence artificielle. Le rapport (téléchargeable ci-dessous) approfondit ces sujets.

Télécharger (en anglais)