• Recherchez-vous...

L'analytise aurait-elle pu empêcher la destruction de l'Étoile noire?

Comment l'analytique d'anticipation aurait pu sauver l'Empire galactique

Il y a bien longtemps dans une galaxie lointaine, très lointaine... l'univers était contrôlé par une puissance militaire connue sous le nom d'Empire galactique. Au cours de son règne de domination tyrannique, le groupe construisit une puissante arme de destruction massive : l'Étoile noire. En dépit de l'apparente invincibilité de cette immense station spatiale armée, celle-ci allait finalement être détruite par une petite bande de rebelles isolés, au grand désarroi de son Empereur. Cette histoire soulève une question : comment un empire dominant ayant accès à des ressources et à une technologie apparemment illimitées peut-il être vaincu par une poignée d'adversaires inférieurs? Inévitablement, la réponse réside dans le manque de modèles progressistes tels que celui de l'analytique d'anticipation.

Pendant des années, un débat acharné autour de la destruction de l'Étoile noire a perduré parmi les fans de la saga culte, donnant lieu à de multiples interprétations dans la culture populaire. Ma préférence va à cette parodie dans la série Family Guy. Malgré toutes les blagues et les controverses gravitant autour du réalisme de ce scénario, il m'apparaît tout à fait plausible. On pourrait relier ce type d'événement à la « théorie du cygne noir ». Cette métaphore désigne un événement imprévisible qui produit un effet considérable et fait souvent l'objet d'une rationalisation rétrospective inappropriée.

Fondamentalement, l'origine de la défaite de l'empire le plus puissant de la galaxie face à l'alliance rebellele réside davantage dans l'arrogance de l'empire lui-même que dans une quelconque « Force » mystique. En d'autres termes, l'Empire galactique n'a pas anticipé la destruction de l'Étoile noire et, par conséquent, a ignoré les éventuels effets externes imminents susceptibles de causer sa chute. Quand on a régné sur la galaxie sans entrave depuis la création de l'Empire, on devient naturellement extrêmement prétentieux... une caractéristique commune à la plupart des méchants.

Le peu de foi que j'accorde aux données historiques pourrait bien laisser Dark Vador perplexe, mais qu'importe, c'est une réalité qu'il faut interroger.
Rishi Dave, ancien chef du marketing, Dun & Bradstreet
 

Il n'est donc pas étonnant que la conception imparfaite de l'Étoile noire soit passée inaperçue aux yeux des membres de l'Empire : les données historiques dont ces derniers disposaient ne laissaient présager aucune menace extérieure. Le peu de foi que j'accorde aux données historiques pourrait bien laisser Dark Vador perplexe, mais qu'importe, c'est une réalité qu'il faut interroger. En analyse prédictive, ces données sont dites « longitudinales ». Le manque de données longitudinales peut devenir un problème extrêmement handicapant dans le développement d'une solution analytique. Après tant d'années de domination, les modèles de l'Empire ne fournissaient à ses membres aucune raison de craindre des menaces extérieures d'une telle ampleur. Même s'ils avaient utilisé l'analyse prédictive avancée pour guider leurs décisions, ils ne se seraient basés que sur des tendances passées censées se prolonger dans le futur. Jusqu'ici, les rebelles n'avaient été qu'une présence importune sans jamais représenter une menace réelle. Cette absence de données longitudinales suggérant l'issue fatale suffirait à miner n'importe quelle tentative de modélisation prédictive. Malheureusement pour les membres de l'Empire, l'analyse prédictive n'est pas aussi précise que l'analytique d'anticipation quand il s'agit d'identifier les signaux en temps réel susceptibles de modifier la suite des événements.

 

L'analytique d'anticipation présente les mêmes caractéristiques de base que l'analyse prédictive, mais peut identifier et adapter les prédictions en fonction de points d'inflexion, notamment l'accélération ou la décélération de certains comportements, ou en fonction de changements de direction soudains. Il s'agit essentiellement d'une stratégie analytique qui ne se base pas entièrement sur les données longitudinales. Elle permet d'identifier des besoins futurs avant l'apparition de signaux évidents dans son profil possibilités/risques. Autrement dit, en utilisant cette approche analytique, les membres de l'Empire auraient pu anticiper la capacité des rebelles à déceler une faille et à l'exploiter en dépit de leur effectif réduit et de leurs faibles ressources. Par exemple, ils auraient pu s'intéresser au rythme d'innovation ou à l'adoption de nouveaux comportements signalant des pics d'engagement chez les rebelles. Pour l'Empire, utiliser l'analytique d'anticipation reviendrait à accepter sa propre mortalité en se préparant aux menaces susceptibles d'apparaître dans le futur, plutôt que de se concentrer sur le passé.

N'ayant apparemment rien à perdre, les membres de l'alliance rebellele ont risqué le tout pour le tout pour prendre l'avantage. En volant les plans de l'Étoile noire, ils ont eu la chance de découvrir son point faible et ont pu préparer une attaque en se basant sur cette faille. Les données historiques n'auraient jamais pu prévoir ce retournement de situation, car l'événement ne s'était jamais produit auparavant. Dans ces circonstances, l'Empire était une cible facile et les Stormtroopers des soldats inutiles.

Qu'il s'agisse de concevoir une arme galactique de pointe ou simplement d'acquérir un avantage concurrentiel pour votre entreprise, il faut avant tout veiller à ce que vos modèles de gestion puissent être adaptés en fonction d'événements nouveaux. Les modèles doivent constamment être modifiés et mis à jour, car les facteurs extérieurs sont en perpétuelle évolution. Pour que cela soit possible, la bonne combinaison de données, d’outils de traitement, de technologies et d'expertises joue un rôle central. Ce qu'il faut retenir :

  • Si les données historiques sont faciles à obtenir, elles ne constituent pas toujours un indicateur précis du futur
  • Le monde se transforme sous nos yeux à une vitesse vertigineuse; votre approche analytique doit tenir compte de ces facteurs changeants
  • Assurez-vous de rechercher des nouvelles tendances ou observations lorsque vous analysez vos données, plutôt que de retrouver des tendances déjà observées auparavant
  • Les décisions qui ne sont pas uniquement fondées sur les données historiques portent leurs fruits, à condition que votre procédé soit empirique et soit régulièrement évalué en termes d'adéquation et d'efficacité

Pour devenir un vrai Jedi de l'analytique, n'oubliez pas de consulter le livre blanc suivant (en anglais).

Nous contacterContactez
Prenons contact
Veuillez remplir ce formulaire et nous vous contacterons bientôt.