• Recherchez-vous...

Innovation : Je gagerais que vous croyez que ce blogue parle de vous.

Tout le monde parle d’innovation.

On parle de produits, de procédés et de technologies innovants. Il y a des tonnes de livres sur l’innovation. Il existe des cours complets sur l’innovation dans les collèges et les universités. Après avoir parcouru une grande partie de la littérature sur l’innovation et comme responsable de l’innovation dans diverses fonctions au cours de ma carrière, j’en suis venu à la conclusion que la chose la plus innovante quant à l’innovation est le fait qu’elle signifie tant de choses différentes pour bien des personnes dans de nombreux et différents contextes. Dans presque toutes les organisations on parle d’innovation, mais en fait, on ne fait rien de plus que parler de façons innovantes des mêmes produits et capacités. Nous devons défier ce que nous appelons « innovation » ainsi que son impact. Est-ce innovant d’utiliser un marteau pour clouer un clou? Pas vraiment, à moins d’essayer de le faire dans l’espace. Prenons un peu de recul face à tous ces propos sur l’innovation et songeons un peu à ce que signifie vraiment le concept d’innovation et comment nos différentes perceptions peuvent changer notre façon d’innover.

Premiers principes : De quoi s’agit-il vraiment?

Une simple étude étymologique du mot « innovation » révèle qu’il vient des mots latins « dans » et « nouveau ». Tout va bien jusqu’ici. Nous innovons lorsque nous faisons quelque chose de nouveau. Alors qu’en est-il si l’on développe un nouveau logiciel qui effectue le traitement de mots? (Je ne peux pas m’empêcher de souligner que, tandis que je réfléchis à cette question, j’utilise un traitement de texte pour rédiger cet article.) Certains pourraient dire que mon nouveau traitement de texte pourrait être une « innovation » s’il avait une nouvelle fonctionnalité. D’autres pourraient faire valoir que c’est une innovation s’il fait la même chose que l’ancien traitement de texte, mais plus facilement ou plus efficacement. Notre définition évolue rapidement. Je peux faire quelque chose de nouveau ou quelque chose déjà existante mais d’une nouvelle façon.

Ne pas tenir compte d'une vision plus nuancée de l'innovation peut nous laisser axés sur le simple fait de faire de nouvelles choses, sans considérer des dimensions cruciales comme l'impact involontaire et le coût d'opportunité.
 

Et puis, que penser de faire quelque chose de nouveau mais d’une ancienne façon? Cela peut sembler bizarre au début mais encore faut-il y songer. Je pourrais utiliser une ancienne méthode, comme l’apprentissage machine, pour faire quelque chose qui n’a jamais été fait, comme comprendre l’impact d’Internet sur les cyber-attaques dans le contexte d’une nouvelle technologie  de pare-feu. Notre définition d’innovation commence à inclure toutes les combinaisons de nouveau et d’ancien : faire de nouvelles choses en utilisant de nouvelles façons, faire de nouvelles choses en utilisant d’anciennes façons, faire d’anciennes choses en utilisant de nouvelles façons. Une  exception pourrait être de faire d’anciennes choses en utilisant d’anciennes façons.  Je crois qu’on pourrait appeller cela « tradition », un sujet pour un article différent. L’innovation peut également prendre la forme d’une décomposition progressive : diviser une grande problématique non résolue en plus petits problèmes non résolus ne résout pas les problèmes. Un bon exemple de ce phenomène pourrrait être la recherche sur le cancer.

Jusqu’à maintenant, mon bricolage sur l’innovation est plutôt évident et sans grande découverte. Cependant, il existe des types d’innovations qui n’entraînent pas nécessairement de résultats bienveillants. Qu’en est-il des nouvelles formes de cyber-attaques ou de fraudes? À titre d’exemple, il y a actuellement une vague de robots conçus pour téléphoner automatiquement à des personnes sans méfiance et à les inciter à dire le mot «oui» afin que l'enregistrement de la voix de la victime puisse être utilisé plus tard pour étayer de fausses affirmations selon lesquelles elles ont accepté quelque chose qui ne faisait pas partie de l'appel du robot. Cette arnaque est très astucieuse (du moins la première fois), et certainement malfaisante. Sans aucun doute, l'innovation visant à éviter la loi ou à causer des dommages ou des méfaits est encore une innovation. Ce n’est pas facultatif. Il y aura toujours quelqu’un pour innover. Si ce n’est pas vous, alors ce sera vos concurrents ou les méchants. L’innovation présente des opportunités et des risques.

L’échec à l’innovation cède souvent la place à d’autres personnes, souvent à son propre détriment.  Parfois, ce phénomène est masqué par la suffisance ou la confiance excessive.

Résultats : L’impact de l’innovation

Un concept souvent considéré avec l’innovation est la perturbation. L’innovation perturbe Elle modifie également la façon dont on fait les choses ou, du moins, défie la façon dont nous pensons. Un peu d’innovation ne perturbe pas beaucoup. Un pointeur laser est utile, mais ce n'est vraiment qu'un long bâton. Je pourrais quand même utiliser ... un long bâton dans la plupart des cas. C’est bien que je puisse faire des trucs avec un pointeur laser que je ne peux pas faire avec un long bâton. Par exemple, je pourrais pointer un objet sur la façade supérieure d’un grand immeuble tout en me tenant debout sur le sol ou amuser un chat pendant des heures. Toutefois, aucune de ces possibilités ne me force à modifier la façon dont je me comporte. Il existe peu ou pas de perturbation.

Examinons maintenant une définition plus nuancée de l’innovation qui perturbe:

  • Forcer un changement de comportement – Une fois que l’innovation se produit, il n’y a pas d’autre choix que de l’envisager. Un exemple serait le l’informatique en nuage. Une fois que le concept est introduit, nous n'avons pas d'autre choix que de reconsidérer la sécurité des données, la récupération, etc.
  • Exposer les relations mal comprises – L’innovation permet souvent de comprendre les choses plus intimement. L’intelligence artificielle (IA) nous aide à comprendre la relation entre différents éléments d’information autrefois disparates. Avant l’introduction de cette   technologie, plusieurs de ces relations étaient trop complexes pour être envisagées.
  • Impact éventuel élevé de la malfaisance – Nous ne devons jamais oublier qu'il peut y avoir une utilisation involontaire de nouvelles technologies ou autres innovations. Tous les efforts d'innovation devraient inclure une certaine considération du degré d'impact de l'utilisation non intentionnelle. Un bon exemple ici est l'utilisation des médias sociaux pour coordonner des activités criminelles.
  • Avantage potentiel élevé pour la réponse à des événements perturbateurs (par exemple, une préparation aux situations d'urgence) - Des technologies perturbatrices et novatrices pourraient être utilisées pendant les périodes d'événements perturbateurs imprévus. On peut trouver d’excellents exemples dans les étapes à suivre pour remédier à la catastrophe nucléaire de Fukushima.
  • Les coûts élevés reliés à l’ignorance des technologies ayant un taux rapide d’adoption – Un bon exemple est le risque de ne pas tenir compte de l'IA dans le cadre de véhicules autonome. Une telle technologie pourrait sauver des vies ou améliorer considérablement la condition humaine. Par exemple, des véhicules autonomes sont utilisés pour le sauvetage en montagne dans les zones où les secouristes risqueraient d'être en danger.

Ce ne sont là que quelques-uns des exemples pouvant être considérés dans une revue de la façon dont l'innovation perturbe ou force le changement. L'important pour tout effort d'innovation est de considérer une vision plus nuancée de l'innovation qui comprend des dimensions autrement négligées de l'effort.

Ne pas tenir compte d'une vision plus nuancée de l'innovation peut nous laisser axés sur le simple fait de faire de nouvelles choses, sans considérer des dimensions cruciales comme  l'impact involontaire et le coût d'opportunité.

La nouvelle normalité : L’innovation est omniprésente; le reconnaître ne l’est pas

De toute évidence, si nous regardons au-delà des nouveaux produits et technologies, l'innovation est beaucoup plus répandue qu'elle ne paraît à première vue. Les perspectives sociales, réglementaires et environnementales révèlent que l'innovation (en utilisant les définitions plus larges suggérées ici) est tout autour. Le rythme des changements, généré par de nouvelles données, de nouvelles technologies et de nouvelles capacités analytiques, fait progresser presque toutes les industries à une allure sans précédent. L'adoption prudente de nouvelles technologies et la prise en compte de la façon dont nous développons nos produits et nos services peuvent nous aider à servir les clients de manière inimaginable auparavant, à aborder des personnes marginalisées, à améliorer la société dans son ensemble, ou même simplement à nous rendre compte que nous avons des problèmes non résolus et autrefois cachés.

Peut-être l'avertissement le plus important pour l'ère moderne est que nous ne devenions pas complaisants face à l'innovation. Il nous faut reconnaître ce qui est nouveau et différent, et la façon dont les risques et les opportunités changent lorsque la disponibilité de nouveaux produits et de nouvelles capacités continue de se développer.

Il est plutôt ironique que l'innovation elle-même ne soit plus nouvelle. Elle est devenue l'état d'esprit nécessaire pour faire face à un rythme de changement provoqué par l'explosion actuelle de l'information et de la technologie. Notre défi, en tant que leaders et praticiens dans un monde qui connaît l'innovation à un rythme jamais imaginable auparavant, est de canaliser ce progrès de manière approfondie.

Cet article a paru initialement sur LinkedIn.

 

Prenons contact
Veuillez remplir ce formulaire et nous vous contacterons bientôt.