• Recherchez-vous...

Comment l’industrie de la publicité lutte contre la perte d’argent

Le PDG de TAG explique pourquoi le partage des données et des renseignements est la clé de la lutte contre la fraude publicitaire.

Les inquiétudes quant à la fraude publicitaire sont en hausse et avec raison. Le montant des pertes de revenus en raison du trafic frauduleux sur le Web devrait atteindre 16,4 milliards de dollars cette année selon une étude par WPP. Ce chiffre représente plus du double des 7,2 milliards de dollars que l’Association of National Advertisers estime avoir perdu en raison d’une fraude publicitaire l’année dernière. Bien qu’il soit souvent difficile pour les annonceurs et les éditeurs de quantifier l’impact financier que la fraude a sur eux personnellement, l’industrie a commencé à travailler pour lutter contre le problème.

Les jours du fraudeur louche opérant à partir d’un vieux sous-sol en cliquant sur les annonces ont disparu depuis longtemps. Croyez-le ou non, la fraude publicitaire est en passe de devenir l’une des plus importantes entreprises du crime organisé au monde, en seconde place derrière le trafic de drogue. Selon Mike Zaneis, PDG de Trustworthy Accountability Group (TAG), : « Ce sont vraiment les réseaux criminels de haute technologie et bien financés qui présentent le plus grand défi pour l’écosystème de la publicité numérique. Les criminels cherchent toujours le chemin de la moindre résistance et malheureusement, ils ont trouvé notre industrie. Ils se sont vraiment installés ici parce c’était très rentable. Il existe donc des réseaux criminels organisés très évolués et bien financés qui commettent les plus grands et les plus complexes stratagèmes de fraude. »

La fraude publicitaire évolue

Vous vous souvenez peut-être de l’attaque Methbot de l’hiver dernier, une approche sophistiquée de la fraude traditionnelle par clic qui a fait des ravages dans l’industrie publicitaire. « Cette attaque était de nature et d’ampleur différentes des escroqueries précédentes, et l’une des plus importantes que l’industrie ait jamais connue » a déclaré Mike Zaneis. Certains rapports estiment que les criminels économisaient de 3 à 5 millions de dollars par jour en siphonnant les recettes publicitaires légitimes de plus de 6 000 sites Web. Heureusement, TAG a joué un rôle majeur dans l’arrêt de l’opération Methbot.

Au bout du compte, une entreprise seule ne peut pas régler ce problème, et pour cette raison nous alimentons la collaboration quant au partage de l’information.
Mike Zaneticipation, PDG, TAG
 

Mike Zaneis ajoute : « En collaboration avec White Ops, nous avons activé l’infrastructure de partage d’informations que nous avons construite au cours des deux dernières années et organisé un briefing d’urgence sur les opérations de fraude pour plus de 180 cadres anti-fraude de sociétés leaders dans notre industrie, afin qu’ils puissent évaluer et répondre à cette menace en temps quasi réel. Nous avons également accéléré notre examen des adresses IP impliquées pour inclusion sur la liste noire des adresses IP du centre de données de TAG qui sont des sources importantes de fraude. »

 

Grâce à TAG et à de telles actions, les fraudeurs sont maintenant sur leurs gardes. Fondée en 2015, TAG est un groupe interprofessionnel né des 4A, ANA et IAB pour stimuler l’amélioration transformationnelle dans l’écosystème de la publicité numérique, en se concentrant sur quatre principaux domaines : l’élimination du trafic publicitaire numérique frauduleux, la lutte contre les logiciels malveillants et le piratage d’internet financé par la publicité afin de promouvoir l’intégrité et la sécurité de la marque grâce à une plus grande transparence.

Partage de l’information dans la lutte contre la fraude

« En fin de compte, aucune entreprise ne peut résoudre ce problème toute seule, y compris nous » poursuit Mike Zaneis. « Ainsi, nous alimentons une grande part de collaboration autour du partage d’informations sur les menaces et les développements des nouvelles technologies et protocoles, et aidons l’industrie à lutter collectivement contre la fraude et à empêcher que l’argent ne soit versé aux criminels. C’est vraiment un effort participatif. Nous avons ce que l’on appelle la liste IP de notre centre de données et nous fournissons chaque mois des informations de 12 à 15 plateformes publicitaires majeures sur les sources connues de trafic autre que de personnes. Nous avons lancé cette initiative il y a un peu plus d’un an avec près de 500 000 adresses IP. Ce sont des adresses IP qui génèrent uniquement du trafic frauduleux autre que de personnes. Aujourd’hui, cette liste compte plus de 65 millions d’adresses et cela n’est possible que lorsque vous disposez d’un système de partage d’informations fiables. »

C'est ce niveau de collaboration et de transparence qui a été crucial pour contrer la fraude publicitaire. « Nous travaillons en étroite collaboration avec nos membres et d'autres groupes de surveillance de l'industrie pour partager ouvertement ces données et renseignements », explique M. Zaneis. « Compte tenu des fonctionnalités avancées de plusieurs de ces systèmes d'annonces, nous pensons que la plateforme de partage d'informations de TAG permet aux acteurs de l'industrie responsables d'atténuer les menaces potentielles rapidement et efficacement. »

Des données comme celles-ci permettent de contrôler l'industrie de la publicité. Outre le suivi des adresses IP, il existe d'autres points de données et algorithmes que l'industrie peut utiliser pour identifier les activités déviantes et les tendances anormales. « Des choses comme des pics d'activité à certains moments de la journée où vous ne les attendez pas, ou à partir d'adresses IP spécifiques ou de différentes régions du monde quand vous voyez soudainement un pic d'activité en Asie du Sud-Est, alors que vous ne faites pas beaucoup d'affaires là-bas. Il y a beaucoup de drapeaux rouges et les données vous aident à les identifier », déclare Mike Zaneis. « Une fois de plus, il s'agit vraiment de partager ces points de données et les drapeaux rouges dans l'industrie. »

L’appui sur tant d'entreprises pour aider à résoudre le problème de la fraude publicitaire signifie que TAG doit comprendre et vérifier les acheteurs, les vendeurs et les sociétés intermédiaires qui souhaitent participer à son registre. « Lorsque vous travaillez ensemble pour vous attaquer à quelque chose d'aussi important que la fraude publicitaire, la première chose que vous devez faire est de créer de la transparence à travers l'écosystème », déclare Mike Zaneis. « une fois de plus cette année, les données jouent un grand rôle ».

Mike Zaneis explique: « Nous nous sommes associés à Dun & Bradstreet pour créer essentiellement les ‘’ pages blanches ‘’ de l'écosystème de l'annonce numérique. D&B nous permet de vérifier les antécédents afin de nous assurer que les entreprises qui s'inscrivent chez nous sont légitimes et que nous savons exactement qui est le bon interlocuteur au sein de l'organisation et qui peut agir en tant que responsable de la conformité de TAG ».

Selon Mike Zaneis : « Ce niveau de détail et d'exactitude est rendu possible par l'identifiant d'entreprise D&B connu sous le nom de numéro D-U-N-S® qui aide TAG à se concentrer sur la lutte contre la fraude, sans se préoccuper si ses membres sont légitimes ou non. « Comme la chaîne d'approvisionnement est si globale, nous avons également besoin d'une base de données internationale d'entreprises et de contacts commerciaux pour lutter contre la fraude sur tous les fronts. D&B a été un partenaire clé dans notre capacité à développer réellement notre base de registre à travers le monde. »

Nous sommes tous unis dans cette lutte

Il est important de se rappeler que la fraude n'est pas un problème d'éditeur ou d’annonceur, c'est un problème d'industrie. Ce n'est qu'en travaillant ensemble et en demeurant vigilants que l'industrie pourra triompher des mauvaises actions. Mike Zaneis était sûr de répéter cela plusieurs fois : « Tout le monde a la responsabilité de nous amener à un écosystème plus fiable. Nous ne sommes pas un fournisseur de fraude, notre mission est de rassembler l'industrie pour partager des données et des informations qui nous aident à fonctionner dans l'environnement le plus sûr qui soit. Les entreprises qui peuvent y parvenir reçoivent notre sceau de vérification de fraude, et nous espérons voir toutes les entreprises qui en bénéficieront à mesure que nous avançons. Il y a un effet de synergie et de réseau d'avoir plus de gens qui luttent contre la fraude. Donc, la croissance est la clé pour nous. »

Prenons contact
Veuillez remplir ce formulaire et nous vous contacterons bientôt.